Encore un cadeau fiscal ! C'est noël pour les spéculateurs

Publié le par citoyen élenthere

Il y a fort à parier que les dividendes seront moins taxés l'année prochaine (voir article "députés freinent l'enrichissement des riches"). Ils seront taxés à 18% contre le taux d'imposition appliqué à l'impôt sur le revenu. Sauf à ce que le Sénat s'y oppose, l'enrichissement des riches est en bonne voie.
Le sursaut d'équité des députés de l'UMP a été éclair.

Mais hier, l'assemblée a fait plus fort. Elle a supprimé l'impôt de bourse. Une taxe Tobin avant l'heure bien que les recettes ne sont pas affectées au tiers monde.
Cet impôt bourse est égal à 0,3% de la transaction dès lors que cette transaction dépasse 7600 euros environ. 

Le coût de cette mesure: 240 Millions d'euros.

Evidemment cet amendement qui touche tout le monde... a eu le feu vert du gouvernement.

Motivation de cette mesure: il faut que la Bourse de Paris soit plus compétitive.

Juste pour avoir une idée, le volume des transactions traitées chaque jour sur la place parisienne dépasse 6,5 Milliards d'euros (40 Milliards de francs (et pas anciens) par jour!). Effectivement, il y avait péril.

Commenter cet article