la Femme redevient un bien collectif

Publié le par citoyen éleuthere


Cibles du néo-conservatisme, très souvent adossés à des principes religieux, la Femme et son droit de disposer de son corps perdent du terrain dans les pays occidentaux. Le droit à l'avortement
est remis en cause par le gouvernement de Rajoy. De l'autre côté de l'Atlantique, le Tea Party, moins médiatisée depuis Palin, fait prosperer ses idées. Ainsi, l'an passé plus d'une vingtaine
d'Etats ont pris des mesures limitant le droit à l'avortement.


 


http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201401/09/01-4727292-un-nombre-croissant-detats-hostiles-a-lavortement.php


 


Bien évidemment, en France, les femmes sont à l'abri de ce retour en arrière, d'un retour de vieux relants petainistes...
A tel point que des parlementaires sont obligés de faire sauter la notion de détresse pour la loi sur l'IVG.
http://www.liberation.fr/societe/2013/12/18/ivg-les-deputes-suppriment-l-idee-d-une-situation-de-detresse_967487

Le corps des femmes n'appartient pas à autrui, ni à la collectivité. L'avortement est un droit, est une liberté et comme toute liberté, elle est en danger en période de crise.

Publié dans Laicité-liberté

Commenter cet article