Faut-il sauver la société générale ?

Publié le par citoyen élenthere

Non et trois fois non !

Tout d'abord, cette banque privée n'est pas en faillite. Certes, elle a perdu 7 Milliards d'euros (y compris l'effet "subprime") mais elle devrait sortir avec un léger bénéfice en 2007. Pour information, en 2006, cette banque a dégagé plus de 5 milliards de bénéfices. A comparer au 40 Milliards de déficit de l'Etat, on ne peut pas dire qu'elle ait besoin elle de l'argent du contribuable.

Ensuite, le patriotisme économique de N4 et de Fillon ne peut être invoquée ici. Contrairement à Alstom ou Arcelor il n'y a pas de projet industriel majeur. La banque est réputée être la meilleure du monde dans les produits dérivés (produits typiques de la spéculation financière). La défendre revient admettre que la spéculation est une activité stratégique. 

On rappellera que la société générale, via des fonds, spécule en possèdant des parts dans des entreprises non françaises. Ce serait parfaitement régulier, à la vue des pratiques boursières, que des fonds étrangers prennent une part significative de cette société.

Enfin, une OPA d'une banque française (BNP ou Crédit Agricole) sur la Société Générale impliquerait immanquablement des fermetures d'agences et une réduction de la concurrence bancaire. Il faut se rappeler de l'absorption du crédit lyonnais par le crédit agricole il y a quelques années. Ce ne serait ni bon pour les salariés, ni pour les usagers. 

Commenter cet article