Le pétrole est-il l'ennemi de la liberté?

Publié le par citoyen élenthere

Par "liberté", il faut entendre liberté du citoyen et non "liberté commerciale", i e celle dont jouissent les multinationales du pétrole.

Une fois encore, la Birmanie (rien n'est réglé là-bas mais si on en parle moins, c'est que vu de France la terre est devenue ovale ces temps-ci)  et son régime dictatorial illustrent que les ressources pétrolières bénéficient surtout aux dirigeants et aux multinationales plutôt qu'au peuple. Congo, Nigéria, Irak, Arabie Saoudite, Soudan... et j'en passe... offrent également ce triste spectacle où les libertés individuelles sont bafouées, où les ressources publiques et naturelles sont pillées au profit d'une caste et des multinationales.

A croire que l'exploitation des ressources naturelles non renouvelables (dont le pétrole) seraient l'ennemi de la liberté.

Et pourtant, dès lors qu'un partage plus juste de la richesse est opéré, les libertés peuvent être respectées. Avec encore quelques années de recul, on pourra évaluer la politique vénézuelienne qui a modifié la répartition des gains issus du pétrole en faveur du "peuple" (selon Chavez). On pourra également apprécié la politique de l'Etat norvégien qui grâce à son pétrole et son gaz capitalise les excédents budgétaires (notamment pour payer les retraites et la petite enfance).

Une autre expérience qui a plus de trente ans est, en matière d'équité intergénérationnelle notamment, assez intéressante: celle de l'Alaska, https://www.pfd.state.ak.us/


Dans cet Etat, faiblement peuplé, (qui n'est pas communiste mais géré par des Républicains) les ressources naturelles sont CONSTITUTIONNELLEMENT la propriété des habitants de l'Alaska. Les ressources naturelles sont donc nationalisées ! Alors, l'Etat riche en pétrole a mis en place un systéme de partage unique des royalties:

1) les royalties sont capitalisées dans un fonds pour les générations futures et/ou investies dans des équipements publics.
2) les intérêts financiers issues des placemenst sont versés égalitairement à tous les habitants quel que soit l'âge ( y compris les enfants). Cela fait quand même plus de 1000 euros/an et par personne chaque année. Ce mécanisme s'appelle l'allocation universelle.

Outre que le produit du sous-sol est bien redistribué à tous (y compris aux jeunes générations et aux générations à venir), ce système a permi de mettre fin à l'exode des habitants. Le solde démographique de cet Etat est devenu positif. 

Vous me direz "c'est beau mais la France n'a pas de pétrole". Certes, mais je pense que la France pourrait mettre en place ce système en Nouvelle Calédonie avec le Nickel pour que les revenus de cette richesse bénéficient à tous les calédoniens. 

Quant aux autres pays riches en pétrole, ils devraient adopter ce système au risque de sombrer comme l'Espagne et le Portugal du 17ème siècle après avoir gaspillé leur richesse aurifère.

Commenter cet article