Laïcité: quand un maire UMP ne veut pas financer une mosquée

Publié le par citoyen élenthere

Alors que N4 fait beaucoup de choses en faveur du culte musulman et qu'il est prêt à sacrifier notre laïcité sur l'autel du barbu (celui dont ses défenseurs nous refusent le droit de le caricaturer..),
Alors que de plus en plus de communes (de toutes les régions et en PACA (très UMPisée) en particulier cédent gratuitement des terrains pour édifier des mosquées (subventions aux cultes à peine déguisées),

le maire UMP de Draguignan (Var) vient de rappeler les principes républicains à une association musulmane locale qui faisait pression sur la mairie.

L'édile a rappelé le fameux article 2 que N4 veut vider de sa substance. Extrait du courrier transmis à la PQR

"La loi du 9 décembre 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État précise clairement dans son article 2 « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l'État, des Départements et des Communes, toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes. »

Dans son Titre IV, article 19, dernier alinéa, il est clairement précisé concernant les associations pour l'exercice des cultes, qu'elles « ne pourront, sous quelque forme que ce soit, recevoir des subventions de l'État, des Départements ou des Communes. » La pratique religieuse relève, depuis plus d'un siècle maintenant, de la seule conscience privée de chaque individu. La collectivité n'a donc aucune obligation vis-à-vis des confessions religieuses.

Ce principe fondamental de laïcité est profondément ancré dans la société française et assure la cohésion de notre pacte républicain."



Le reste est à lire ici:

http://www.varmatin.com/ra/49/126851

En espérant que ce maire conserve cette direction républicaine, la seule efficace contre les dangers du communautarisme.

Commenter cet article