Comparini quitte la scène politique: respect

Publié le par citoyen élenthere

Il y a quelques jours Anne-Marie Comparini a annoncé son retrait de la politique. Bien sûr chaque année des maires de petites communes décident de renoncer à servir l'intérêt général, parce que cela entrave leur(s) vie(s) familiale et/ou professionnel, alors le geste de Comparini n'a rien d'exceptionnel. 

Sauf qu'elle a rempli des fonctions électives importantes: députée et présidente de la deuxième région de France. Elle avait donc acquis une dimension nationale. Et quitter volontairement la politique lorsque l'on a ce statut, c'est plutôt rare (pèle mèle, on peut citer Vasseur, Baudis...).

En effet, cs sont plutôt des condamnations judiciaires ou la maladie ou encore l'âge trés avancé qui contraignent les élus à quitter la politique. Or, dans le cas présent, l'arrêt de Comparini est un choix libre et délibéré
 http://www.comparini.net/.

Elle estime qu'il existe bien une vie hors de la politique, qu'être élu n'est pas un métier que l'on fait jusqu'à sa mort mais une fonction. Servir l'intérêt général, dès lors qu'on ne se sert pas au passage, est une activité qu'il est raisonnable de ne pratiquer qu'un temps. 

Son comportement montre qu'elle n'était pas une droguée de la politique, qu'elle n'avait pas besoin de se chercher tous les matins en photo dans la gazette locale pour se prouver qu'elle existait.
 
L'individu Comparini a toujours honoré la politique (au sens noble du terme) et sa décision est infiniment respectable. (ndlr: je ne suis pas sûr que les élus cumulards et professionnels puissent comprendre cette décision). 

Merci pour votre intégrité et bonne continuation.

Commenter cet article